Livia De Poli est née le 25.10.1948 à Conco, un petit village de Vénétie, situé entre Padoue et Venise, aux portes de Bassano del Grappa, ville renommée pour ses céramiques. Elle commence à travailler à l' âge de quatorze ans dans l'atelier Erma de Bassano où elle a son premier contact avec la terre. Ses dons et sa maîtrise sont aussitôt reconnus. Elle reste dans cet atelier jusqu'en 1967, date de son mariage et de son départ pour Besançon où elle ne reprendra son activité qu'en 1975.


Le parcours de cette artiste céramiste est fait de trois périodes créatives. A ces débuts, on pouvait définir son travail comme un artisanat d’art poussant les limites de la technique aux frontières du possible. Cette virtuosité lui vaudra d’ailleurs de nombreuses récompenses. Puis elle décide de quitter le domaine de l’artisanat pour entrer dans le monde de l’Art avec un grand A. Fini la maestria place à l’artiste délivrant un travail personnel plus contemporain tout en rondeur et en couleur plein érotisme et d’humour. Après une parenthèse d’expérience artistique bicéphale avec «Livialdino», Livia de Poli poursuit sa quête avec des œuvres plus anguleuses et épurées où l’explosion des couleurs laisse place à une monochromie immaculée troublée par quelques touches de rouge qui soulignent le sarcasme de ces être hybrides, morts à l’évidence et pourtant plein de vie, qui constituent son actualité.

C’est de ce cheminement artistique que s’est nourrie l’exposition présentée par le musée des Beaux-arts de Mulhouse du 12 juillet au 8 septembre 2008. Après avoir offert un aperçu des premières périodes créatrices de Livia de Poli, cette exposition met l’accent sur l’actualité de cette céramiste brillante et surprenante. En 2010, la ville de Belfort acquiert une oeuvre monumentale de Livia De Poli et l'installe devant le Musée des Beaux-Arts. La DRAC de Franche-Comté soutient l'artiste dans ses nouvelles créations d'entrelacs de porcelaine. Plusieurs galeries exposent ses oeuvres, en particulier Bear Galerie à Uzès. Elle sera présente à Start Strasbourg en 2014.